Ce site est conçu pour les fureteurs compatibles avec les normes web. Il demeure tout de même fonctionnel avec les autres fureteurs.

Accéder au contenu

Babi Yar: Le soixante-quinzième anniversaire

Honorables sénateurs, il y a 75 ans aujourd'hui, en 48 heures, soit du 29 au 30 septembre 1941, 33 771 hommes, femmes et enfants ont été exécutés à seulement quelques milles à l'extérieur de Kiev, en Ukraine, alors occupée par les nazis. Cet horrible massacre a eu lieu au ravin de Babi Yar.

Même si de nombreuses personnes sont mortes sur le coup après avoir reçu une balle dans la tête, d'autres sont mortes étouffées sous un tas de corps sans vie. Elles ont été enterrées vivantes. Les atrocités qui sont survenues à Babi Yar sont maintenant largement reconnues comme l'un des plus grands massacres par balles de l'Holocauste. En tout, 100 000 autres personnes furent exécutées à Babi Yar avant que la ville de Kiev soit libérée en novembre 1943.

À l'occasion du 75e anniversaire du massacre de Babi Yar, un important projet commémoratif a été entrepris à Kiev cette semaine. Je remercie les représentants de l'Ukrainian Jewish Encounter, une initiative multinationale née au Canada, qui, en partenariat avec le Congrès juif mondial et le gouvernement ukrainien, ont organisé plusieurs événements pour sensibiliser la population, promouvoir le dialogue et rendre hommage aux victimes de ce massacre.

Honorables sénateurs, à l'occasion de cet anniversaire, continuons de nous souvenir de ce qui s'est passé, de le comprendre et d'y réfléchir.

Je terminerai mon intervention en vous lisant un court extrait du poème Babi Yar, composé par le poète ukrainien Evgueni Evtouchenko :

Au Babi Yar bruissent les arbres chenus;
Ces arbres nous sont juges et témoins.
Le silence ici hurle.
Tête nue mes cheveux grisonnent soudain.
Je suis moi-même silencieux hurlement
Pour les milliers tués à Babi Yar
[...] Je suis moi-même [...]
Chacun de ces enfants,
Chacun de ces vieillards.
Je n'oublierai rien de ma vie entière.

Merci, honorables sénateurs.