Ce site est conçu pour les fureteurs compatibles avec les normes web. Il demeure tout de même fonctionnel avec les autres fureteurs.

Accéder au contenu

La catastrophe nucléaire de Tchernobyl: Le trentième anniversaire

Honorables sénateurs, le 26 avril 1986, dans la petite ville ukrainienne de Pripiat, un réacteur nucléaire vieillissant de la centrale électrique de Tchernobyl explosa durant un nettoyage de routine. L'incendie généré libéra des particules radioactives toxiques dans l'atmosphère qui se répandirent sur l'ensemble de l'Ukraine, le Bélarus et d'autres régions de l'Europe. Motivés à contenir les retombées radioactives, les employés et services d'urgence se sont battus sans relâche pour étouffer le brasier et enterrer le réacteur.

Le gouvernement soviétique a mis du temps à réagir. La ville de Pripiat et la région avoisinante furent évacués lorsque la Suède, le Danemark, la Finlande et la Norvège rapportèrent de hauts niveaux de radioactivité. Sans pouvoir rassembler leurs effets personnels, près de 50 000 personnes ont fui la région pour ne jamais y retourner.

Les services d'urgence ont construit un sarcophage de béton au- dessus de la carcasse du réacteur. Trente ans plus tard, la ville est toujours inoccupée. Les visiteurs décrivent une ville figée dans le temps dont les immeubles abandonnés sont envahis par les arbres et la faune.

Tchernobyl est considérée comme l'une des pires catastrophes nucléaires au monde, classée « catastrophe de niveau 7 » sur l'Échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, soit le plus haut niveau de gravité.

Au cours des premiers mois qui ont suivi l'accident, 31 travailleurs de première ligne courageux sont décédés des effets de l'exposition directe à la radiation. Parmi les survivants, bon nombre ont eu de graves complications sur le plan de la santé. Le taux de cancer de la thyroïde chez les habitants des régions touchées par l'explosion de Tchernobyl est ahurissant. D'innombrables enfants sont nés avec des handicaps graves, et beaucoup ont été abandonnés par leurs parents, qui étaient incapables de s'occuper d'eux dans leur état. On ne comprend pas encore pleinement les conséquences profondes de la catastrophe de Tchernobyl sur la santé humaine et l'environnement.

J'aimerais lire un extrait du livre intitulé La Supplication : Tchernobyl, chroniques du monde après l'apocalypse, écrit par Svetlana Alexievitch, lauréate du prix Nobel de littérature. Ses recherches reposent sur la collecte de récits d'expériences personnelles de survivants.

Une survivante de Tchernobyl raconte ceci :

On habitait près de la centrale atomique de Tchernobyl. [...] Mon mari, lui, était pompier. [...] Le jour où le réacteur a explosé, il était de service, justement. Ils sont partis en chemise, en vêtements de tous les jours, il y avait eu une explosion dans une centrale atomique, et on ne leur avait même pas donné de tenues spéciales. [...] Ils ont passé toute la nuit à essayer d'éteindre l'incendie, et ils ont reçu des doses de radiations mortelles. [...] Stade aigu de la maladie des rayons ...

C'est quand on n'en a plus que pour quelques semaines à vivre ... Le mien, il était solide, c'était un sportif, il a été le dernier à mourir. [...] Après sa mort ... au bout de quelques mois, j'ai eu une petite fille, elle n'a vécu que quelques jours.

Elle poursuit en expliquant que c'est la radiation qui a tué son enfant.

Honorables sénateurs, le 26 avril 2016 marquera le 30eaanniversaire de l'explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Nous devons commémorer les victimes de cette tragédie, mais aussi poursuivre nos efforts pour aider les personnes vivant dans les régions touchées.

Le monde s'affaire à contenir l'expansion des activités nucléaires à des fins militaires. Toutefois, la catastrophe de Tchernobyl souligne l'importance de faire preuve de vigilance en ce qui a trait à la sécurité dans le secteur du nucléaire civil.

Nous devons continuer de sensibiliser la population à l'importance de la sécurité nucléaire et ne jamais oublier les personnes qui ont perdu la vie dans la tragédie de Tchernobyl ou qui ont été touchées par cette tragédie.

Merci.