Ce site est conçu pour les fureteurs compatibles avec les normes web. Il demeure tout de même fonctionnel avec les autres fureteurs.

Accéder au contenu

La sénatrice Andreychuk préoccupée par les attaques perpétrées contre des personnes atteintes d’albinisme, à la veille de l’élection tanzanienne

La sénatrice Andreychuk s’est montrée préoccupée en apprenant l’attaque la plus récente perpétrée contre une personne atteinte d’albinisme, juste avant les élections générales qui auront lieu dimanche en Tanzanie.

Selon l’ONG Under the Same Sun de Vancouver, M. Mohammed Said, 35 ans, a été attaqué par trois hommes brandissant des machettes dans sa maison de Mkuranga Town, à environ 42 km du centre de Dar es-Salaam. M. Said a été blessé à la tête et à l’oreille droite et les hommes se sont enfuis avec un morceau de chair.  

Tandis que les Tanzaniens se préparent à se rendre aux urnes le dimanche 25 octobre, on croit que des politiciens font partie de ceux qui, croyant s’attirer de la chance, se tournent vers une forme de sorcellerie dans laquelle sont utilisées des parties du corps de personnes ayant l’albinisme. Selon la Tanzania Albino Society, au moins quatre personnes atteintes d’albinisme ont été tuées depuis le début officiel de la campagne électorale, le 23 août.

« Au lieu d’alimenter cette forme meurtrière de discrimination, les parlementaires ont un rôle important à jouer dans leurs collectivités pour combattre les préjugés et la désinformation, renseigner les citoyens sur les droits de la personne et les problèmes que rencontrent, notamment, les personnes atteintes d’albinisme, et promouvoir la tolérance et le respect de la primauté du droit », a indiqué la sénatrice Andreychuk.

La sénatrice a toujours dénoncé les attaques incessantes contre les personnes ayant l’albinisme en Afrique de l’Est, notamment à titre de marraine de la motion adoptée à l’unanimité par le Sénat du Canada en juin dernier.

Contexte

L’albinisme est une maladie génétique rare, présente à la naissance, qui entraîne une absence de pigmentation de la peau, des cheveux et des yeux. Cette maladie touche autant les hommes que les femmes, peu importe la race ou le pays. En Amérique du Nord, une personne sur 17 000 en est atteinte, tandis qu’en Afrique orientale, c’est beaucoup plus : une personne sur 1 400.

Des taux de prévalence plus élevés d’albinisme ont été observés en Afrique de l’Est, où des parties du corps de personnes ayant l’albinisme ont été utilisées en sorcellerie.

Le 16 juin 2015, le Sénat du Canada a adopté à l’unanimité la motion suivante :

Que le Sénat :

(a) prenne note de la résolution adoptée par l'Association parlementaire Canada-Afrique le 3 juin 2015, et déposée au Sénat le 11 juin 2015, au sujet des droits des personnes atteintes d'albinisme, qui sont victimes de discrimination générale et dont les parties du corps ont été utilisées en sorcellerie, ce qui a augmenté les risques qu'elles soient tuées ou mutilées;

 (b) incite tous les parlementaires :

(i) à exercer leur influence au sein de leurs communautés pour lutter contre les préjugés et la désinformation en ce qui a trait à l'albinisme et aux personnes qui en sont atteintes,

(ii) à sensibiliser leurs concitoyens quant aux multiples défis en matière de droits de la personne auxquels sont confrontées les personnes ayant l'albinisme, notamment la marginalisation sociale, les problèmes médicaux et psychologiques, et le confinement dans la pauvreté,

(iii) à militer pour la tolérance et le respect de la primauté du droit pour défendre les droits et la sécurité des personnes ayant l'albinisme et à exercer une vigilance accrue en prévision des élections.

-30-

Personne-ressource : Shaughn McArthur 613-996-4600