Ce site est conçu pour les fureteurs compatibles avec les normes web. Il demeure tout de même fonctionnel avec les autres fureteurs.

Accéder au contenu

La sénatrice Andreychuk appelle les institutions de l’état vénézuélien à faire preuve d’impartialité

La sénatrice Andreychuk s’est déclarée aujourd’hui inquiète de l’apparente politisation des institutions de l’État vénézuélien dans le contexte des manifestations qui paralysent le pays depuis le début de février.

« On ne saurait laisser des considérations politiques porter atteinte aux droits de la personne et civiques des Vénézuéliens ou à l’intégrité des institutions démocratiques du Venezuela », a déclaré la sénatrice Andreychuk.

Depuis des mois, des milliers de Vénézuéliens manifestent contre la détérioration des conditions de sécurité, la corruption, l’inflation, la pénurie de nourriture et l’anarchie qui règnent au Venezuela. Au moins 42 personnes ont été tuées et des centaines d’autres ont été blessées ou arrêtées. Ces abus ont été dénoncés à de nombreuses reprises par les experts en droit de la personne des Nations Unies, la Commission interaméricaine des droits de l’homme, Human Rights Watch et Amnistie Internationale, ainsi que par le Canada et les pays qui partagent les mêmes idées que lui.

« Il est essentiel, dans le contexte actuel, que tous les partis renoncent à la violence et s’engagent à entamer un dialogue en vue de trouver une solution politique durable, a ajouté la sénatrice Andreychuk. Les Canadiens continueront d’affirmer leur solidarité avec le peuple vénézuélien dans ces moments difficiles. » 

Contexte

Contexte

Le 12 juin 2014, la sénatrice Andreychuk a présenté la motion suivante au Sénat du Canada :

Que le Sénat du Canada prenne acte des tensions continues dans la République bolivarienne du Venezuela et qu'il encourage le gouvernement du Venezuela :

1. à immédiatement mettre fin aux actes de violence et de répression illicites à l'endroit de civils, notamment aux activités des groupes civils armés,

2. à instaurer un dialogue sérieux et inclusif axé sur la nécessité :

a) de rétablir la primauté du droit et le constitutionnalisme, y compris l'indépendance de l'appareil judiciaire et des autres institutions de l'État;

b) de respecter et de protéger les droits universels de la personne, y compris la liberté d'expression et la liberté de la presse;

c) de prendre sans tarder les mesures qui s'imposent pour combattre l'inflation, la corruption et l'anarchie et pour assurer la sécurité et le bien-être de tous les Vénézuéliens.

Que le Sénat du Canada invite également tous les partis et les parlementaires du Venezuela :

1. à encourager leurs partisans à s'abstenir de tout acte de violence et de destruction de biens publics et privés;

2. à s'engager à tenir un dialogue dans le but de trouver une solution politique à la crise actuelle et à ses causes.

Contact

Shaughn McArthur 613-996-4600