Ce site est conçu pour les fureteurs compatibles avec les normes web. Il demeure tout de même fonctionnel avec les autres fureteurs.

Accéder au contenu

La sénatrice Andreychuk est préoccupée par les accusations portées contre une dirigeante de l’opposition au Venezuela

La sénatrice Andreychuk a réitéré ses préoccupations au sujet du fonctionnement du système de justice du Venezuela, qui devrait être indépendant.

« L’impartialité judiciaire est essentielle au maintien des droits de la personne et des droits civils du Venezuela, et à l’intégrité des institutions d’État qui sous-tendent la démocratie du Venezuela », a indiqué la sénatrice Andreychuk.

La sénatrice a fait cette déclaration au moment où Maria Corina Machado, une dirigeante de l’opposition au Venezuela, s’apprête à comparaître devant les procureurs le 3 décembre pour faire face à des accusations formelles concernant un prétendu complot visant à assassiner le président Nicolas Maduro.

L’ordonnance du procureur ne contient aucun élément de preuve contre Mme Machado, qui pourrait passer 30 ans en prison si elle était jugée coupable.

« Les Vénézuéliens doivent pouvoir compter sur leurs tribunaux pour conserver la règle de droit », a ajouté la sénatrice Andreychuk, qui a fait appel aux autorités vénézuéliennes de garantir que les redevances ne sont pas politiquement motivées et que le pouvoir judiciaire vénézuélien est capable de fonctionner indépendamment.

Les allégations d’intimidation à l’égard d’opposants politiques et la politisation des institutions d’État continuent tandis que le gouvernement lutte contre les pressions économiques et sociales qui ont donné lieu à de violentes protestations le printemps dernier.

INFORMATION COMPLÉMENTAIRE

Le 12 juin 2014, la sénatrice Andreychuk a présenté la motion suivante au Sénat du Canada :

Que le Sénat du Canada prenne acte des tensions continues dans la République bolivarienne du Venezuela et qu'il encourage le gouvernement du Venezuela :

1. à immédiatement mettre fin aux actes de violence et de répression illicites à l'endroit de civils, notamment aux activités des groupes civils armés,

2. à instaurer un dialogue sérieux et inclusif axé sur la nécessité :

a) de rétablir la primauté du droit et le constitutionnalisme, y compris l'indépendance de l'appareil judiciaire et des autres institutions de l'État;

b) de respecter et de protéger les droits universels de la personne, y compris la liberté d'expression et la liberté de la presse;

c) de prendre sans tarder les mesures qui s'imposent pour combattre l'inflation, la corruption et l'anarchie et pour assurer la sécurité et le bien-être de tous les Vénézuéliens.

Que le Sénat du Canada invite également tous les partis et les parlementaires du Venezuela :

1. à encourager leurs partisans à s'abstenir de tout acte de violence et de destruction de biens publics et privés;

2. à s'engager à tenir un dialogue dans le but de trouver une solution politique à la crise actuelle et à ses causes.

 Prière de communiquer avec

Shaughn McArthur 613-996-4600