Ce site est conçu pour les fureteurs compatibles avec les normes web. Il demeure tout de même fonctionnel avec les autres fureteurs.

Accéder au contenu

La sénatrice Andreychuk dénonce l’absence continue d’indépendance judiciaire au Venezuela

La sénatrice Andreychuk a réitéré aujourd’hui ses inquiétudes concernant le système de justice du Venezuela qui continue d’être utilisé pour faire taire les dissidents alors que la situation politique et économique ne cesse de se détériorer.

« L’arrestation d’Antonio Ledezma, figure d’opposition et maire de Caracas, est la plus récente d’une série de détentions hautement médiatisées et apparemment motivées par des considérations politiques », a déclaré la sénatrice Andreychuk.

« Comme les leaders de l’opposition Leopoldo Lopez et Maria Corina Machado arrêtés précédemment, le seul crime de M. Ledezma est d’avoir exprimé sa désapprobation des politiques du gouvernement du président Maduro. »

Cette arrestation survient à un moment de forte tension alors que le Venezuela marque l’anniversaire des violents affrontements qui ont coûté la vie à plus de 40 personnes en 2014 et que les citoyens, touchés par une inflation effrénée, peinent à joindre les deux bouts.

« Pour surmonter ses problèmes actuels, le Venezuela doit séparer la politique des institutions de l’État », a ajouté la sénatrice Andreychuk. « Il n’y aura de réconciliation au Venezuela que lorsque les citoyens pourront compter sur une démocratie inclusive reposant sur l’application impartiale de la primauté du droit. »

INFORMATION COMPLÉMENTAIRE

Le 12 juin 2014, la sénatrice Andreychuk a présenté la motion suivante au Sénat du Canada :

Que le Sénat du Canada prenne acte des tensions continues dans la République bolivarienne du Venezuela et qu'il encourage le gouvernement du Venezuela :

1. à immédiatement mettre fin aux actes de violence et de répression illicites à l'endroit de civils, notamment aux activités des groupes civils armés,

2. à instaurer un dialogue sérieux et inclusif axé sur la nécessité :

a) de rétablir la primauté du droit et le constitutionnalisme, y compris l'indépendance de l'appareil judiciaire et des autres institutions de l'État;

b) de respecter et de protéger les droits universels de la personne, y compris la liberté d'expression et la liberté de la presse;

c) de prendre sans tarder les mesures qui s'imposent pour combattre l'inflation, la corruption et l'anarchie et pour assurer la sécurité et le bien-être de tous les Vénézuéliens.

Que le Sénat du Canada invite également tous les partis et les parlementaires du Venezuela :

1. à encourager leurs partisans à s'abstenir de tout acte de violence et de destruction de biens publics et privés;

2. à s'engager à tenir un dialogue dans le but de trouver une solution politique à la crise actuelle et à ses causes.

Pour plus d’information :

Shaughn McArthur, 613-996-4600