Ce site est conçu pour les fureteurs compatibles avec les normes web. Il demeure tout de même fonctionnel avec les autres fureteurs.

Accéder au contenu

Biographie

Avocate, juge et chancelière

La sénatrice A. Raynell Andreychuk est née à Saskatoon, en Saskatchewan, où elle a fait ses études primaires, secondaires et universitaires.

Après avoir obtenu un B.A. ainsi qu'une licence en droit à l'Université de la Saskatchewan, elle a exercé sa profession durant neuf ans dans cette province.

En 1976, Mme Andreychuk a été nommée juge à la Cour provinciale de la Saskatchewan, ce qui l'a amenée à fonder un tribunal de la famille de compétence provinciale dans la ville de Regina.

Par la suite, elle a occupé les fonctions de sous-ministre adjointe au ministère des Services sociaux de la Saskatchewan.

Entre 1977 et 1983, la sénatrice Andreychuk a été, pendant deux mandats, chancelière de l’Université de Regina.

Diplomate

En 1987, Mme Andreychuk a été nommée haute-commissaire pour le Kenya et l'Ouganda, et ambassadrice en Somalie et aux Comores, puis au Portugal, en 1990.

Elle compte également diverses nominations diplomatiques au sein de l’ONU, notamment au sein du Programme des Nations Unies pour l’environnement, du programme Habitat et de la Commission des droits de l’homme.

Sénatrice

En 1993, Mme Andreychuk a été nommée membre du Sénat du Canada, la première femme de la Saskatchewan à occuper un tel poste.

Dans le cadre de son mandat de sénatrice, elle a siégé, entre autres, au Comité permanent des peuples autochtones, au Comité permanent des affaires juridiques et constitutionnelles, au Comité permanent du Règlement, de la procédure et des droits du Parlement, ainsi qu’au Comité spécial chargé d’examiner la Loi antiterroriste.

Elle a également joué un rôle de premier plan dans la création du Comité permanent des droits de la personne, qu'elle a présidé de 2001 à 2009, comité qui est chargé d'étudier les mécanismes, lois et traités portant sur les droits de la personne, notamment la Convention relative aux droits de l'enfant. Elle est encore, à ce jour, membre de ce comité.

La sénatrice Andreychuk est actuellement présidente du Comité sénatorial permanent des affaires étrangères et du commerce international et du Comité sénatorial permanent sur les conflits d’intérêts des sénateurs.

 

La sénatrice Andreychuk a présenté au Sénat une motion sur la famine et le génocide ukrainiens (« l’Holomodor ») qui a été adoptée le 19 juin 2003. Elle a aussi parrainé le projet de loi C-459 au Sénat du Canada qui instaurait le Jour commémoratif de la famine et du génocide ukrainiens (« l’Holomodor ») et reconnaissait que la famine ukrainienne de 1932-1933 était un génocide.

 

Parlementaire

La sénatrice Andreychuk a également présidé le programme Droit international et Droits de l'homme de l'organisation Action mondiale des parlementaires, ce qui lui a permis de mener une coalition mondiale de parlementaires voués à la ratification et à la mise en oeuvre du Statut de Rome instituant la Cour pénale internationale. De plus, l'organisation dirige des travaux axés sur la résolution de conflits.

La sénatrice Andreychuk préside le Comité politique de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN et agit à titre de vice-présidente du Groupe spécial Méditerranée et Moyen-Orient.

Mme Andreychuk a fondé l'Association parlementaire Canada-Afrique et elle en assure la présidence, en plus d'être membre de la Section canadienne de l'Association parlementaire du Commonwealth.

Dans la collectivité

La sénatrice Andreychuk a toujours appuyé les organisations caritatives et le bénévolat communautaire.

Par exemple, elle a été la présidente de YMCA Canada, de Katimavik, de Jeunesse Canada Monde et du Regina Family Services Bureau.

Au fil des ans, Mme Andreychuk a aussi joué un rôle actif en tant que membre de la communauté ukrainienne du Canada, notamment du Congrès des Ukrainiens canadiens et du club Ukrainian Business and Professional.

Elle a été présidente honoraire lors du 75e anniversaire des activités au Canada visant à commémorer l'Holodomor au sein du Congrès des Ukrainiens canadiens. Elle est aussi marraine honoraire du prix littéraire Kobzar créé par la Fondation Shevchenko.

Après l'accession de l'Ukraine à l'indépendance, Mme Andreychuk est devenue membre et présidente du projet législatif sur le Canada et l'Ukraine. Elle est encore, à ce jour, vice-présidente du Groupe d’amitié parlementaire Canada-Ukraine.

Prix et honneurs

En septembre 2013, la sénatrice Andreychuk a été honorée par le Congrès mondial ukrainien qui lui a décerné la médaille Saint-Volodymyr en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle à la défense des droits de la personne et des libertés civiles, pour avoir attiré l’attention sur la famine et le génocide ukrainiens de 1932-1933 et pour avoir fait progresser la démocratie en Ukraine.

En juin 2010, la sénatrice Andreychuk a reçu le prix Femme de distinction de la Fédération mondiale des organisations de femmes ukrainiennes pour son dévouement et son engagement à promouvoir la liberté, la démocratie et les droits de la personne dans le monde entier.

Pour son importante contribution à l'épanouissement des relations entre l'Ukraine et le Canada, la sénatrice Andreychuk a reçu l'ordre du prince Yaroslav le Sage. Elle a aussi reçu la médaille Taras Shevchenko et le prix des bâtisseurs de la nation ukrainienne. De plus, l'Ukrainian Canadian Professional and Business Association of Calgary lui a décerné un prix spécial pour l'ensemble de ses réalisations.

La sénatrice Andreychuk a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II, la Médaille du jubilé d’or de la reine Elizabeth II, la Médaille du centenaire, la distinction accordée aux compagnons d'honneur du YMCA, le Prix Vanier des jeunes Canadiens remarquables et le prix décerné aux femmes par le YMCA de Regina.

Après avoir été la première présidente du Saskatchewan Institute of Public Policy, elle a été honorée du titre de membre honoraire de l'Institut.

Diplômes honorifiques

En 1993, la sénatrice Andreychuk a reçu un doctorat honorifique en droit de l’Université de Regina.

En 2010, elle a reçu un doctorat honorifique en droit canonique du Collège St. Andrew’s de l’Université du Manitoba pour ses importantes contributions à l’église, à la communauté ukrainienne canadienne et au Canada.

La sénatrice Andreychuk a aussi été reconnue comme l'un des 100 diplômés les plus éminents de l'histoire centenaire de l'Université de la Saskatchewan.